Hit-Parade


www.napoleon1er.com

WATERLOO juin 1815

ARMEE FRANCAISE


ORDRE DE BATAILLE EN ETAT
NUMERIQUE DES ARMÉES FRANÇAISE, ANGLAISE, HOLLANDAISE ET ALLEMANDE A L'OUVERTURE DES HOSTILITÉS.

(CAMPAGNE DE 1815).



ARMÉE FRANÇAISE



L'armée destinée à agir en Belgique sous le commandement de Napoléon était composée des 1er, 2ème, 3ème, 4ème, 5ème, 6ème corps d'infanterie de la garde impériale et des quatre corps de réserve de cavalerie, avec le maréchal Soult comme Major général.

Le 14 juin 1815, cette armée se trouvait concentrée à la frontière française, sur la rive droite de la Sambre.
La gauche, forte de moins de 45 000 hommes et composée des 1er et 2ème corps d'infanterie, à Leers-Fosteau et Soir-sur-Sambre: le 2ème corps en tête.

Le centre, de plus de 60 000 hommes, est formé des 3ème et 6ème corps d'infanterie, de la garde impériale, des corps de réserve de cavalerie, sur Beaumont : le 3ème corps en première ligne, à une lieue en avant et à droite de ce point, les réserves de cavalerie plus à droite vers Walcourt.

La droite, de plus de 15 000 hommes, et comprenant le 4ème corps d'infanterie et une division de cuirassiers, sur Philippeville, mais ayant encore une partie de ses forces à une demi-marche en arrière.

L'armée française comptait vingt divisions d'infanterie, quatorze de cavalerie, trente et une batteries à pied, seize à cheval, réparties en nombre et en effectifs inégaux entre les différents corps.


1er corps d'infanterie: Lieutenant général
Drouet d'Erlon
33 bataillons........... 16 885 hommes
Division de
Jacquinot (hussards, chasseurs).
11 escadrons................................................... 1 506 hommes
1re division d'infanterie:
Allix ; brigades Quiot et Bourgeois
54e, 55e, 28e et 105e de ligne.
2me division d'infanterie:
Donzelot ; brigades Schmitz et Aulard ;13e léger, 17e, 19e et 51e de ligne.
3me division d'infanterie:
Malcognet ; brigades Noguez et Grenier; 21e, 46e, 25e et 45e de ligne.
4me division d'infanterie:
Durutte ; brigades Pégot et Brue 8e, 29e, 85e et 95e de ligne.
1re division de cavalerie:
Jacquinot; brigades Bruno et Gobrecht ; 7e hussards, 3e chasseurs, 3e et 4e lanciers.

Cinq batteries à pied, une à cheval.
Génie, équipages militaires, etc..................... 1 548 hommes
116 bouches à feu.

................................................
Total : 19 939 hommes

2ème corps d'infanterie: Lieutenant général
Reille.
40 bataillons..................................................20 635 hommes
Division de
Piré (chasseurs, lanciers).

15 escadrons....................................................1 865 hommes Cinq batteries à pied, une à cheval.
Génie, équipages militaires, etc......................1 861 hommes

5me division d'infanterie:
Bachelu ; brigades Husson et Campy ; 2e léger, 6e, 72e et 108e de ligne.
6me,division d'infanterie: prince Jérôme
Bonaparte ;
Bauduin et Soye ; 1er léger, 3e, 1er, 2e de ligne.
7me division d'infanterie :
Girard;brigades Devilliers et
Piat ; 11e léger, 82e de ligne, 12e léger et 4e de ligne.
9me division d'infanterie:
Foy; brigades Gauthier et
B. ]amin ; 92e, 93e, 100e de ligne et 4e léger.
2me division de cavalerie;
Piré; brigades Hubert et Vathier; 1err et 6e chasseurs, 5e et 6e lanciers.
Artillerie:
Pelletier;
Génie:
de Richemont ; 5 compagnies.

46 bouches à feu.

.................................................
Total : 24 361 hommes


3ème corps d'infanterie: Lieutenant général
Vandamme.
34 bataillons..................................................16 851 hommes
Division de
Domon (chasseurs).
10 escadrons....................................................1 017 hommes
Quatre batteries à pied, une à cheval.
Génie, équipages militaires, etc......................1 292 hommes

8me division d'infanterie:
Lefol ; brigades Billard et Corsin ;
15e léger, 23e, 37e et 64e d'infanterie.
10me division d'infanterie:
Habert ; brigades Gengoux et Dupeyroux ; 34e, 88e, 22e et 7Oe de ligne, 2e régiment étranger (Suisses)
11me division d'infanterie :
Berthezène ; brigades Dufour et Lagarde ; 12e, 56e, 33e et 86e de ligne.
3me division de cavalerie:
Domon ; brigades Dommanget et Vinot; 4e, 9e et 12e chasseurs.
Artillerie:
Doguereau;
Génie:
Nempde ; 3 compagnies.

38 bouches à feu.

................................................
Total : 19 160 hommes

4ème corps d'infanterie: Lieutenant général Gérard.
26 bataillons.................................................12 800 hommes
Division de
Maurin (hussards, chasseurs, dragons).
14 escadrons....................................................1 628 hommes
Quatre batteries à pied, une à cheval.
Génie, équipages militaires, etc......................1 567 hommes

12me division d'infanterie:
Pécheux ; brigades Romme et Schoeffer 30e, 96e, 63e de ligne et 6e léger .
13me division d'infanterie:
Vichery ; brigades Le Capitaine
et
Desprez ; 59e, 76e, 48e, et 6Oe de ligne.
14me division d'infanterie:
de Bourmont; brigades Hulot et Toussaint; 9e léger, 111e, 44e et 50. de ligne.
7me division de cavalerie:
Maurin; brigades Vallin et Berruyer ; 6e et 16e dragons.
Artillerie:
Baltus;
Génie:
Valazé: 4 compagnies.

38 bouches à feu.
................................................
Total : 15 995 hommes

Le 5ème Corps, l'armée du Rhin, n'intervint pas en Belgique.

 




6ème corps d'infanterie: Lieutenant général Lobau.
21 bataillons...................................................9 218 hommes
Quatre batteries à pied. Génie,
équipages militaires, etc..................................1 247 hommes

19e division d'infanterie :
Simmer ; brigades Bellair et
M. Jamin; 5e, 11e, 27e et 84e de ligne.
20me division d'infanterie:
Jannin ; brigades Bony et Tromelin; 5e légèr, 10e, 47e et 107e de ligne.
21me division d'infanterie:
Teste; brigades Laffite et Penne 8e léger, 40e, 65e et 75e de ligne.
Artillerie:
Noury ;
Génie:
Sabatier: 3 compagnies.

32 bouches à feu.
................................................
Total : 10 465 hommes



Corps de cavalerie de réserve:
maréchal
Grouchy commandant en chef.
1er corps: Lieutenant général
Pajol.
17escadrons.....................................................2 717 hommes
Deux batteries à cheval, train..............................329 hommes

4me division:
Soult: brigades Saint-Laurent et Ameil ;
5e hussards; 5me division:
Subervie ; brigades Alphonse
de Colbert
et Merlin ; 1er et 2e lanciers et 11e chasseurs,


12 bouches à feu.
...................................................
Total : 3 046 hommes

2ème corps: Lieutenant général
Exelmans.
25 escadrons....................................................3 220 hommes
Deux batteries à cheval, train..............................295 hommes

9me division:
Strolz ; brigades Burthe et Vincent ;
5e, 13e, 15e et 20e dragons;
10me division;
Chastel; brigades Bonnemain et Berton;
4e, 12e, 14e et 17e dragons.

12 bouches à feu

...................................................
Total : 3 515 hommes

3ème corps: Lieutenant général
Kellermann.
25 escadrons...................................................3 360 hommes
Deux batteries à cheval, train.............................350 hommes

11me division:
Lhéritier ; brigades Picquet et Guiton;
2e et 7e dragons; 8e et 11e cuirassiers ;
12me division:
Roussel d'Hurbal ;brigades Blancard
et Donop ; 1er et 2e carabiniers, 2e et 3e cuirassiers.

12 bouches à feu.
...................................................
Total : 3 679 hommes

4ème corps: Lieutenant général
Milhaud.
26 escadrons...................................................3 194 hommes
Deux batteries à cheval......................................350 hommes

13ème division :
Wathier de Saint-Alphonse;
brigades
Dubois et Travers ; 1er, 4e, 7e et 12e cuirassiers.

12 bouches à feu.
..................................................
Total : 3 544 hommes

Garde impériale


Infanterie.
24 bataillons..................................................13 026 hommes
Garde impériale: cavalerie............................. 3 795 hommes
Neuf batteries à pied, quatre à cheval;
génie et marins ; équipages.............................4 063 hommes

Vieille garde à pied: 1er, 2e, 3e et 4e grenadiers. Colonel en premier:
Friant; colonel en second: Roguet ;
Généraux commandant les régiments:
Petit, Christiani, Porret de Morvan, Harlet.
1er, 2e, 3e, 4e chasseurs. Colonel en premier:
Morand; Colonel en second: Michel.
Généraux commandant les régiments :
Cambronne, Pelet, Mallet, Hanrion.
Jeune garde: 1er et 3e voltigeurs, 1er et 3e tirailleurs ; commandants en premier:
Duhesme et Barrois; ,
commandants en second:
Guy et Chartran.
Cavalerie légère:
Lefebvre-Desnoëttes. Chevau-Iégers-Ianciers : Edouard de Colbert; chasseurs à cheval: F. Lallemand.
Cavàlerie de réserve:
Guyot; grenadiers à cheval: Dubois ;
dragons:
Ornano; gendarmes d'élite: d'Autancourt.
Artillerie de la vieille garde; Artillerie auxiliaire; train; sapeurs ; marins de la garde:
Desvaux de Saint-Maurice; artillerie à pied, 13 batteries: Dominique Lallemand; artillerie à cheval, 3 batterie : colonel Duchand.

96 bouches à feu.

................................................
Total : 20 884 hommes

Grand parc, équipages de ponts,
ouvriers, etc... environ.....................................3 500 hommes


.....................
TOTAL GÉNÉRAL : 128 088 hommes

.........................................................344 bouches à feu.


128 088 hommes, dont 89 415 d'infanterie, 22 302 de cavalerie du génie, des équipages militaires avec les corps d'armée et 3 500 au grand parc.

Le jour de la bataille de
Waterloo (18 juin 1815), intervinrent les effectifs suivants :

le Corps
d'Erlon : 20 731 hommes ;
le Corps
Reille (moins Ics débris de la division Girard laissés à Ligny pour assurer les communications) : 21 074 hommes.
le Corps Lobau (moins la division
Teste détachée sous les
ordres de
Pajol) : 7 861 hommes.
la. Garde Impériale: 20 755 hommes. les 3ème et 4ème Corps de cavalerie (cuirassiers de
Kellermann et de Milhaud) :
6878 hommes.
Division de cavalerie
Domon (détachée du corps de Vandamme 3ème) : 1 100 hommes.
Division de cavalerie
Subervie (détachée du corps de Pajol) :
1 800 hommes.

Au total: 79 599 hommes, dont il faut retrancher les pertes subies par ces troupes les 15, 16 et 17 juin, le détachement laissé à Charleroi, les malades et les traînards,
au moins : 5 500 hommes.

.....................
Total: 74 000 combattants environ.

ARMÉE FRANÇAISE

 ARMÉE ANGLAISE
HISTORIQUE DE LA BATAILLE par Roger Peyre 

ARMÉE PRUSSIENNE

 LE MOT DE CAMBRONNE

 RECIT SUR WATERLOO - Erckman-Chatrian

Sources : Waterloo - Thiers - P. Féron - Delterre, 1922
Waterloo - Erckmann-Chatrian - Hachette, 1915
1815 : Henry Houssaye - Perrin - Paris



© 1998 - 2010 www.napoleon1er.com - Tous droits réservés