Hit-Parade
 

www.napoleon1er.com
 
Page d'accueil - Cliquez !
Vers la page d'accueil.
Forum Chat Livre d'or Ecrire Liens
Nouveau ! Vendez, achetez, échangez, gratuitement !







LA PYRAMIDE D'AUSTERLITZ
au pays des tulipes

 

MAASTRICHT 1992 : L'ARTICLE SECRET ?

Lorsque Roland Bliidenstijn, Conseiller des Monuments historiques de la province d'Utrecht (Hollande) m'informa de l'existence de cette Pyramide d'Austerlitz édifiée en ...1804, alors que la bataille n'eut lieu en Moravie (partie actuelle de la République Tchèque) que le 2 décembre de l'année suivante, je fus quelque peu surpris. J'ai tout de suite pensé que le récent traité de Maastricht comportait quelque article secret accordant à la Hollande l'appropriation de la célèbre bataille des trois Empereurs, remportée par Napoléon et ce, au plus grand mépris de la vérité historique. Mon interlocuteur, amusé de mon ignorance, s'empressa de me rassurer en évoquant par le détail, l'histoire étonnante de cette pyramide, née de la présence française en Hollande sous le Premier Empire. Aussi, c'est avec grand plaisir, que je le laisse vous l'évoquer.


.

 


LA PYRAMIDE D'AUSTERLITZ
édifiée en 1804

La Hollande restaure un monument napoléonien
par Roland Bliidenstijn
Conseiller des Monuments historiques de la province d'Utrecht (Hollande)

 

Le 19 octobre 2000, Monsieur Doede Kok, Vice-Président du Conseil Général de la Province d'Utrecht, a donné le coup d'envoi de l'entière restauration d'un monument unique aux Pays-Bas, datant de l'époque napoléonienne. Il s'agit de la Pyramide d'Austerlitz. [Coup d'envoi auquel ont assisté, MM. Noble, Conseiller Culturel de l'Ambassade de France aux Pays-Bas, Bruna, consul honoraire et des représentants des organisations actives dans le domaine des relations franco-néerlandaises.]

Le monument date de 1804, mais il porte le nom de la fameuse bataille du 2 décembre 1805 parce qu'en 1806 Louis Napoléon, alors roi de Hollande, le baptise ainsi pour célébrer la victoire de son impérial frère. Louis Napoléon n'a pas laissé un mauvais souvenir aux Hollandais; ce souverain qui a notamment créé le célèbre Rijksmuseum à Amsterdam et la Bibliothèque royale de La Haye voulait le bien de ses sujets, même contre la volonté de l'Empereur, ce qui a d'ailleurs fini par lui coûter son trône.

En 2004, deux cents ans après son édification, la Pyramide d'Austerlitz devrait avoir retrouvé sa forme d'origine. Le projet de cette restauration qui coûtera 2,5 millions de florins a pu être mené très rondement parce qu'il a bénéficié d'une donation très importante du Fonds Culturel Prince Bernhard, de fonds considérables de la société propriétaire du domaine et de la Province d'Utrecht, ainsi que d'une subvention du Ministère de l'Enseignement, de la Culture et des Sciences. Ces contributions généreuses montrent que l'on est conscient de la valeur de ce monument commémoratif franco-hollandais, qui pour des générations de Néerlandais a constitué un site culturel et touristique majeur. Il doit le redevenir.

La Province d'Utrecht n'entend pas se contenter de la restauration de la pyramide proprement dite. Elle veut aussi restaurer, pour les intégrer dans divers itinéraires touristiques, plusieurs vestiges de la période française de l'histoire néerlandaise -une vingtaine d'années seulement, mais qui ont profondément modifié le pays -qui subsistent dans les parages immédiats de la pyramide. Il faudrait également créer un centre d'accueil des visiteurs qui les informerait sur l'influence française dans notre pays, qui fut considérable à bien des égards. Mais cela demande évidemment d'importants investissements.

La Pyramide d'Austerlitz constitue aujourd'hui le rappel le plus éloquent de la période française que connut notre pays, mais son histoire demeure pratiquement ignorée.

Lien vers sa biographie.
Auguste Frédéric Louis Viesse
de
Marmont,
duc de Raguse, Maréchal (1809).
1774 -1852)
Elle commence lorsqu'en 1804 un jeune général français de 30 ans -Marmont- est nommé par Napoléon commandant de l'armée franco-batave. Il doit reprendre en main cette armée indisciplinée et la préparer à participer à l'invasion de l'Angleterre, à laquelle Napoléon a déclaré la guerre.

Contre l'avis général -même contre l'avis de l'Empereur-, Marmont décide de regrouper ses 20.000 hommes sur la lande près d'Utrecht, dans un gigantesque camp de toile. Les troupes s'y installent, creusent des emplacements pour les canons, s'entraînent sans relâche et simulent de grandes batailles. Des milliers de curieux affluent de partout pour contempler le spectacle. Au cours de l'été, le général écrit à l'Empereur que son camp "est le plus beau du monde" et que son armée "est la mieux entraînée de tous les temps".

Lorsqu'arrive l'automne, mais que le temps reste beau, Marmont décide de garder encore un temps ses troupes sous la tente. Pour les occuper, il imagine de leur faire construire un monument à la gloire de Napoléon, un monument qui devait aussi, dans les siècles à venir, rappeler le séjour en ce lieu, de son armée.

Puisant dans ses souvenirs de la campagne d'Égypte avec Bonaparte en 1798, il choisit d'édifier une pyramide. Ses officiers du génie déterminent avec précision où elle doit s'élever : le point le plus élevé de la lande, d'où la vue s'étend loin sur tout le pays -ne faut-il pas pouvoir signaler une éventuelle invasion anglaise ? Mais une étude de l'Université de Technologie de Delft a révélé que la pyramide devait aussi établir une relation géométrique particulière avec d'autres grands monuments d'Europe; par exemple, elle se situe exactement sur le méridien de Notre-Dame de Paris !
Marmont et ses soldats ne mettent que 27 jours à construire cette pyramide en terre haute de 39 mètres. Les gradins sont gazonnés, et au sommet est érigé un obélisque en bois de 13 mètres. Sur chacune des quatre faces, une pierre rappelle par ses inscriptions les hauts faits de l'Empereur et les victoires de l'armée française. La pyramide est inaugurée le 21 octobre 1804 par un grand dîner et un feu d'artifice.

L'armée revint en 1805 sur la lande d'Utrecht, mais en automne Marmont fut appelé en Allemagne, et il ne revit jamais la Hollande. L'obélisque fut bientôt abattu, la pyramide se dégrada peu à peu et finit par disparaître complètement dans les bois qui vinrent couvrir la lande.

Dans ses Mémoires, publiés en 1857, Marmont écrit que son temps de commandement en Hollande fut une des périodes les plus heureuses de son existence, mais qu'il ne reste rien de son camp, sauf "la pyramide, dont la durée sera éternelle".

Une première restauration, en 1894, qui rétablit au sommet un obélisque, cette fois-ci en pierre, sauva la pyramide.

Aujourd'hui, un siècle plus tard, cette pyramide envahie par la végétation va retrouver sa forme d'origine, et peut-être que le maréchal Marmont se sentira enfin, à titre posthume, réhabilité. Roland Bliidenstijn

Roland Bliidenstijn est également l'auteur d'un remarquable ouvrage intitulé :
La Pyramide d'Austerlitz
Un mémorial commémoratif français remis à l'honneur aux Pays-Bas.


édité (français-néerlandais) par la Province d'Utrecht.
Dienst Ruimte en Groen
Pythagoraslann 101
Postbus 80300
3508 TH Utrecht

Tel : 030-2589111
Fax : 030-2583496

Site internet : http://www.pyramide-austerlitz.nl

 


La Pyramide d'Austerlitz vue d'avion.
Photo : Henk Bol

Comme on le voit sur le cliché aérien ci-dessus, la Pyramide d'Austerlitz, pourtant haute de 39 mètres, est complètement enveloppée par la végétation. Seul, l'obélisque haut de 13 mètres en impose encore aux grands arbres de la lande. La rénovation du site qui vient d'être décidée devrait permettre de dégager ce monument napoléonnien afin de lui redonner son prestige d'antan. C'est que dans le coeur de nombreux néerlandais, cette pyramide, par delà le monument commémoratif franco-hollandais qu'elle représente, évoque encore de nombreux souvenirs d'enfance.

Roland Bliidenstijn rappelle dans son livre que «la Pyramide d'Austerlitz demeura un but d'excursion pour des générations de touristes et une étape obligée des sorties scolaires.» Et de rappeler encore ce qu'écrivit vers 1927 Jan W. Kraal : «Descendant par un bois, longeant un vieux puits du temps de Napoléon et le joli pavillon construit comme stand de tir, nous arrivons au milieu de la joyeuse animation de l'auberge Hôtel de la Pyramide, avec ses vastes aires de jeux, des terrasses offrant plus de 1000 places assises, des serres et des parkings pour de nombreux autocars, et puis encore des écuries et des garages. Depuis 1923 les touristes peuvent y accéder de la gare de Zeist en empruntant les 'Touringcars' de l'entreprise Gebr. van Kolfschoten (Poste Maarn, Téléphone Zeist 2001), qui assurent un service régulier vers ce point culminant de la région de l'Utrechtse Heuvelrug. Bien plus, ces autocars modernes peuvent également être loués pour faire des excursions dans les environs. Depuis près de 70 ans la famille Van Kolfschoten accueille des milliers de visiteurs d'une façon qui lui attire de plus en plus de clients. Quel Néerlandais ne connaît pas ce lieu agréable, pour y avoir joué comme enfant, s'y être égaré comme adolescent et y avoir plus tard passé bien des heures ?»

Tous les passionnés d'histoire napoléonienne se réjouiront donc du nouveau souffle de vie qui va être insufflé à ce monument et il n'est pas impossible qu'après l'issue des travaux, en plaquant l'oreille sur l'une de ses faces et avec un peu d'imagination, l'on puisse entendre les anciennes clameurs du camp de Zeist et le rire tonitruant de quelques anciens valeureux grognards franco-Hollandais. Dès 2004, la formidable animation que connut le site devrait de nouveau resurgir grâce aux généreux donateurs cités plus haut et l'on ne s'étonnera pas alors d'entendre un guide s'exclamer devant un groupe de touristes :

«Du haut de cette Pyramide, deux siècles vous contemplent !»

A. Martin - Nov. 2000


Gravure de la Pyramide par Baltard, 1806.

 


Carte par
Microsoft-Encarta

 

page d'accueil

 RETOUR

© 1998 - 2009 www.napoleon1er.com Tous droits réservés